L‘article se trouve maintenant dans votre panier.

Vers le panier Passer à la caisse

Tout Sur La Perte De Cheveux

La perte de cheveux – un sujet encore méconnu

Chaque Individu vit la perte de cheveux à sa façon, le plus souvent comme un événement personnel et effrayant. Habituellement, cela commence lentement, mais peu importe si la perte de cheveux progresse rapidement ou lentement – on ne pourra nier que cette expérience est des plus difficile à vivre. Il est donc d’autant plus important d’examiner la question de près, de comprendre quelle est la cause de cette chute des cheveux, d’essayer des traitements (si possible) et de comprendre que vous n’êtes pas seul et que d’autres personnes dans le monde ont le même problème.

 


Les cheveux: une protection naturelle

Même si les cheveux sont une partie très importante de notre apparence, la fonction des cheveux est, biologiquement parlant, simplement la protection contre le soleil et le froid. Il est facile de constater que le nombre de poils diminuent avec l’avancée de la civilisation, un résultat évident de l’évolution biologique. De nombreux processus jouent un rôle dans la pousse et la chute des cheveux, beaucoup sont sont d’ailleurs toujours  inconnus.

 

Les êtres humains ont environ 150 000 cheveux, chacun d’eux est un organe individuel et indépendant. Chaque cheveu pousse de façon totalement autonome, un point très important qui joue un rôle crucial en termes de perte de cheveux et de traitement.

 

Chaque cheveu passe par trois phases, de la croissance (appelée phase anagène) au repos (phase catagène) et à la perte (phase télogène). Une telle période, également connue sous le nom de cycle de croissance des cheveux, dure environ 2-3 ans. Ceci, associé à la croissance du poil, assure à l’être humain une protection toujours homogène et stable, même si une partie du poil est perdue à cause d’influences extérieures.

 

Le cycle de croissance des cheveux assure un renouvellement constant.

Même si chaque cheveu agit individuellement, l’influence des hormones provoque des changements majeurs dans leur croissance. Certains poils ne commencent à pousser qu’à la puberté, en particulier les poils de barbe et les poils au niveau des organes génitaux. Il en va de même pour la perte de cheveux, qui dépend de ce qui se passe dans le reste du corps.


La perte de cheveux est un processus compliqué

Il existe différentes formes de perte de cheveux (également connue sous le nom d’alopécie), qui peuvent être classées de différentes façons. Une possibilité est de distinguer les formes selon leur cause:

-perte de cheveux congénitale: La perte de cheveux congénital (héréditaire) est la forme la plus commune de perte de cheveux. Cette forme de perte de cheveux est également déclenchée par des changements au niveau hormonal. L’influence de l’hérédité est exprimée par la sensibilité des cellules des cheveux au niveau hormonal.

-l’alopécie aréata: Un point très important dans cette forme d’alopécie est le fait que les cheveux ne repousse pas assez vite pour compenser la perte naturelle. Cela signifie qu’à long terme, la chute sera plus importante que la pousse, là où la pousse devrait être suffisante pour compenser la perte. La chute due à cette forme d’alopécie provoque la chute de 80 à 100 cheveux par jours contre 30 à 40 en temps normal. Même si il faut prendre ces chiffres avec prudence, car le nombre de cheveux et leur taux de chute varie d’une personne à l’autre. Il existe aussi d’autres formes d’alopécie moins commune comme androgène, Pelade oud encore diffuse.


Perte de cheveux causée par des influences extérieures

 

Perte de cheveux conditionnelle chez l’homme

Cette forme est familière à tout le monde. La ligne du front, le milieu du crâne, avec l’âge, une grande partie des hommes perde une plus ou moins grande partie de leur cheveux, pouvant à terme devenir chauve. Cette perte de cheveux est déclenchée par une quantité excessive d’hormones sexuelles masculines, la testostérone. Aussi inhabituel que cela puisse paraître, ce sont en fait les hormones mâles qui provoquent la perte de cheveux. C’est aussi pour cela que les femmes n’ont pas ce genre de problème de façon aussi systématique que l’homme.

La forme caractéristique de la perte de cheveux chez l’homme est causée par le fait que chaque cheveu est différemment sensibles à la testostérone. À l’arrière de la tête, ils sont beaucoup moins sensibles, c’est aussi la partie que l’on utilise pour la transplantation capillaire.

Cette forme est particulièrement critique lorsqu’elle se manifeste à un jeune âge. Les adolescents peuvent déjà à leur âge faire l’expérience d’une perte de cheveux importante.

Les cellules capillaires peuvent être réactivées, ce qui est parfois possible avec un traitement approprié au début de leurs dégradation. Cependant, après un certain temps, le dysfonctionnement des cellules capillaires devient irréversible.

 

 


Perte de cheveux conditionnelle chez la femme

La perte de cheveux chez la femme est différente de celle chez l’homme. Elle commence habituellement plus tard, souvent à la ménopause. De plus, elle se fait sous une forme plus diffuse c’est à dire que cela se passe de façon quasi homogène sur tout le crâne en les rendant non pas moins nombreux mais plus fin. À partir d’un certain point, la chevelure entière devient fine, ce qui rend les coiffures plus difficiles à réaliser. Dans de rares cas, certaines femmes peuvent souffrir d’une perte de cheveux similaire à celle des hommes.

alopécie aréna

Contrairement à la chute de cheveux congénitale, l’alopécie aréata est une véritable maladie. Elle est étroitement lié au système immunitaire et commence généralement par de petites zones dégarnie, environ la taille d’une pièce de monnaie. À partir de là, les cheveux peuvent recommencer à pousser ou les zones peuvent s’étendre suivant la personne, pouvant potentiellement recouvrir toute la tête ou même tout le corps. Cependant, il est également possible que cette forme de perte de cheveux disparaisse d’elle même, parfois pour toujours, parfois avec des rechutes. Il y a beaucoup de questions qui restent sans réponses sur cette maladie, mais des liens étroits avec d’autres maladies immunitaires comme le rhumatisme et le psoriasis sont dors et déjà étudiées.

Perte de cheveux causée par des influences extérieures

Il y a un certain nombre de causes qui peuvent mener à la perte de cheveux durant un traitement comme la chimiothérapie par exemple. Les cheveux sont souvent affectés par une telle thérapie car les cellules des cheveux se divisent rapidement. Même en cas d’intoxication, de régimes alimentaires extrêmes ou de situations stressantes, le métabolisme hormonal subit également de fortes modifications qui peuvent entraîner une perte de cheveux. Même la grossesse peut être source de la perte des cheveux, puisque le changement hormonal après la fin de la grossesse montre un déséquilibre des hormones sexuelles féminins, qui prend un certain temps avant de retrouver l’équilibre.

 


Traitement de la perte de cheveux

Il est important de souligner qu’en dépit de décennies de recherches intensives, il n’existe toujours pas de remède sûr pour guérir la chute des cheveux. Cependant, nous travaillons sur des concepts qui, nous l’espérons, changeront cette situation à l’avenir.

Actuellement, l’offre de médicaments est très limitée. Il existe différentes approches de leur mode de fonctionnement.

 

Réduction des hormones sexuelles masculines

Dans le cas de la chute des cheveux est dû à la prostate, des quantités excessives d’hormones mâles sont souvent responsables de cette perte. Il est donc évident d’essayer de diminuer quelque peu leur quantité. Cela peut se faire par des facteurs extérieurs (par ex. par des produits topiques comme la pantosti) ou intérieur. Chez l’homme, le principe actif finasteride (nom commercial, par exemple Propecia) est généralement utilisé par voie orale, tandis que chez la femme, il s’agit des anti androgènes, en particulier l’acétate de cyprotérone. Il existe également diverses substances actives végétales qui sont censées agir de cette manière, mais dont l’effet est considérablement moins efficace tout en étant plus naturel.

Contrôle de la pousse des cheveux.

Le second point de départ est le contrôle de la pousse des cheveux. Même si le niveau hormonal est normal, le processus de croissance a besoin de signaux adéquats. Les détails de ce système ne sont encore que partiellement révélés, mais l’ingrédient actif Minoxidil (nom commercial Regaine) est censé avoir un effet sur un tel facteur de croissance. Beaucoup de solutions naturelles sont aussi découvertes tel que la levure de bière ou autres. Bien entendu ce genre de solution dépendra toujours des cas, les effets n’étant pas prouvés efficace pour tous les individus

alopécie aréna

En ce qui concerne ce cas, stimuler, ou du moins re-stimuler la pousse des cheveux est très difficile, voir impossible au vu des différentes causes. En général, la pousse des cheveux est tentée soit avec des préparations à base de cortisone, soit avec une thérapie de stimulation locale.

transplantation capillaire

Les hommes atteints d’une chute de cheveux peuvent également envisager la possibilité d’une transplantation de cheveux en plus d’un traitement normal. Comme déjà mentionné, le principe est simple: les cheveux sont transplantés à partir de la zone de l’arrière de la tête, où les cheveux sont au mieux préservés, dans les zones frontales. Puisqu’ils gardent leurs traits génétiques avec eux, ils continuent à grandir bien plus longtemps que leurs prédécesseurs. Ce qui semble en principe assez simple est en pratique une opération très compliquée. Après tout, une transplantation de cheveux nécessite plusieurs milliers de  cheveux pour être transplantée, ce qui demande énormément de temps et de concentration. Entre-temps, deux méthodes sont devenues la norme: bandelette et FUE (follicular Unit extraction). Ils diffèrent dans la façon dont les cheveux sont retirés.

Dans la méthode de la bandelette (FUT= Follicular unit transplantation), Une bande de cuir chevelu est prélevée dans la couronne là ou les cheveux ne tombent jamais. La plaie laissée est alors souturée  ne laissant qu’une fine bande à l’arrière du crâne, quasiment invisible dans la majorité des cas. Cette bandelette sera ensuite découpée et ré-implantées une par une dans les zones souhaitées

En FUE, fonctionne grâce à l’utilisation d’une aiguille d’1 mm pour extraire des unités folliculaires. Celles-ci peuvent ensuite être plantées sous la même forme dans les sous-zones. 

L’épilation individuelle est beaucoup plus complexe et coûteuse, mais le risque de cicatrisation est très faible.

Les compétences et l’expérience du médecin jouent également un rôle. En général, il est conseillé d’obtenir des informations complètes sur les méthodes de transplantation capillaire avant de se laisser convaincre. Il y a encore des médecins et des cliniques qui utilisent des techniques dépassées.

 

perspective future

Dans le domaine de la recherche pharmaceutique classique, il y a peu d’espoir que les nouveaux médicaments puissent réellement résoudre le problème de la chute des cheveux. Il faut mettre plus d’espoir dans la biotechnologie, qui sera certainement capable de comprendre et peut-être de maîtriser dans quelques années le mécanisme complexe de la chute des cheveux.

Une autre option qui relève du domaine du possible est l’implantation du cheveu à travers les cellules cultivées. Il est concevable d’utiliser soit l’utilisation de cheveux prélevés comme base pour la reproduction dans le tube à essai, soit la reproduction directement à partir de cellules souches.

Cette procédure résoudrait le problème du prélèvement de cheveux existants. S’il y avait assez de cheveux disponibles, ils pourraient tout simplement être transplantés comme désirés. Cela deviendrait moins coûteux, mais tout aussi efficace contre la calvitie.

HAUT DE
LA PAGE